Peinture 162 x 114 cm, 27 août 1958

« La peinture est avant tout une expérience poétique » explique Pierre Soulages.
Les tableaux sont titrés selon les techniques qu’il a employées et les dates de réalisation. Ainsi, le spectateur est libre de donner le sens qu’il veut à ses peintures. Celui-ci n’est alors plus tenté de comprendre ce qu’elles « montrent » et peut mieux les ressentir pour ce qu’elles sont. Les oeuvres de Soulages ne figurent rien – on parle de peinture abstraite – et jouent avec les rythmes et effets de la lumière plus qu’avec les couleurs-mêmes.
Dans cette huile sur toile, la lumière naît des jeux de contraste et de transparence entre le fond clair de la toile et la peinture très sombre qui la recouvre. Ces effets lumineux sont le résultat d’un travail de la matière propre à Soulages, qui ne travaille que très peu avec les pinceaux ou les brosses du commerce. Il a recourt à des ustensiles de peintre en bâtiment et invente ses propres outils, jusqu’à peindre avec des semelles de chaussures !
Ces nouveaux outils lui permettent de déposer, retirer ou déplacer la matière selon ses besoins.

FICHE D’IDENTITÉ DE L’OEUVRE

MATÉRIAUX

Toile

PROVENANCE

Donation Pierre et
Colette Soulages, musée Soulages

 

CHRONOLOGIE

27 août 1958

 

TECHNIQUE

Huile

 
DIMENSIONS

162 x 114 cm

Dans la même collection

NOS AUTRES COLLECTIONS