Exposition
Outrenoir en Europe

31 mai – 5 octobre 2014

L’exposition Outrenoir en Europe. Musées et fondations est la première exposition du musée Soulages. Pierre Soulages a dit : “Mon travail est toujours un dialogue entre ce qui apparaît sur la toile pendant que je peins et mes réactions devant ce qui apparaît : c’est un échange continuel”. Le fil rouge du musée Soulages qui ouvre ses portes en 2014 reste l’apport de la technique et de l’invention autour de la création d’un peintre de renommée mondiale. La singularité de ce musée est de croiser le parcours de Soulages, peintures, estampes et vitraux, avec la technique mêlée de recherches et de hasards. C’est en cela que ce musée sort de l’ordinaire.

Pourquoi cette exposition Outrenoir au musée Soulages ?

  • Montrer la cohérence et les variations dynamiques de ce mode de peinture initié en 1979, soit 35 années de la vie du peintre.
  • Alors que la collection permanente du musée Soulages est principalement consacrée à la première moitié de son aventure picturale, montrer une part complémentaire de son travail.
  • Faire connaître au public des œuvres d’intérêt majeur dispersé dans les collections de musées et de fondations en Europe : Allemagne, Espagne, France, Suisse, Belgique.

Beaucoup connaissent, en France, l’histoire du surgissement de l’Outrenoir : Soulages une nuit de janvier 1979, était confronté à un doute, à une incompréhension devant ce qu’il faisait, et devant sa propre obstination à « patauger dans une espèce de marécage noirâtre depuis des heures ». Il va dormir une heure, revient et découvre ce qu’il ne pressentait pas : la lumière sur la surface intégralement noire du tableau joue par reflets et anime toute la matière peinte ; elle accentue les traces, passages ou morsures des outils, les plages multiples basculant du clair au sombre si on se déplace devant la toile ; elle fait définitivement échapper à la monochromie le noir unique employé par le peintre. C’est le noir-lumière, lien indéfectible, pour lequel Soulages inventera rapidement un néologisme : Outrenoir, au delà du noir un autre champ mental. Cette « peinture autre » marque une nouvelle présence du tableau face au regardeur, un poste avancé pourrait-on dire. Elle magnifie l’infinie pluralité de la lumière selon le point où l’on se place pour voir. Le temps se conjugue à l’espace. Soulages pour qui, désormais, le véritable instrument est la lumière n’a pas cessé de faire évoluer ce travail depuis trente-cinq ans, avançant sans cesse dans cet immense territoire où absence et présence du noir et de la lumière sont devenus inséparables pour proposer au regardeur des toiles toujours surprenantes de nouveauté imprévue.

Nous avons réuni une typologie de 1979 à 2011 (21 tableaux dont beaucoup de polyptyques). Chaque œuvre établit sa différence avec sa voisine, selon son traitement technique, ses dimensions, le mouvement des lignes : les toiles isolées, les stries et les aplats, les « super carrés », les panneaux brossés horizontalement, les noirs et blancs, les oppositions mat/brillant …

L’objectif de cette exposition Outrenoir en Europe est de montrer la richesse et l’évolution d’un œuvre alors qu’on parle trop hâtivement à propos de Soulages d’une peinture monopigmentaire : l’Outrenoir est complexe. Dans les nuances, les différentes expériences de Soulages, c’est un univers qui surgit. Dans les différentes combinaisons des polyptyques, ce sont aussi des  formats monumentaux qui animent la salle dans son entier, accrochage sur câbles et sur les murs.   Dans les grands espaces de cette salle d’exposition temporaire du musée Soulages, un parcours attend le visiteur : parcours en forme de portrait contemporain.