Essais de verres

Pour la réalisation des vitraux, Pierre Soulages concentre son travail sur la recherche d’un verre incolore et translucide.

« Comme matériau, j’ai d’abord pensé à l’albâtre qui est translucide, mais il était trop épais pour entrer dans la configuration des fenêtres. » « J’ai couru partout chez les fabricants de verre : en France, en Italie, en Allemagne, en Catalogne, chez les Anglais, chez les Américains… Rien ! Je me suis dit innocemment : puisqu’il n’existe pas, eh bien, je vais l’inventer. » « Après près de quatre cents essais infructueux à Marseille et trois cent à Saint-Gobain, les tentatives de fabrication à Saint-Rambert et ailleurs, enfin le verre pouvait être produit dans les dimensions que demandaient les verrières que j’avais conçues pour Conques. »

Pierre Soulages, entretiens avec Françoise Jaunin, Noir lumière, Bibliothèque des arts, Lausanne, 2002.

FICHE D’IDENTITÉ DE L’OEUVRE

MATÉRIAUX

Verre

PROVENANCE

FNAC

TECHNIQUE

 Essai de verre

Dans la même collection

NOS AUTRES COLLECTIONS