Musée Soulages

Peinture 202 x 143 cm, 30 novembre 1967

« C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche » aime répéter Pierre Soulages. Lorsqu’il décide de peindre, il ne sait pas à quoi ressemblera l’œuvre finie. La création artistique est pour lui un mélange de hasard de la matière et d’instinct. Pour réaliser cette peinture, Pierre Soulages verse à l’aide d’une gouttière de la peinture bleue très liquide sur une toile posée au sol. La flaque bleue constitue alors un fond aux contours imprévisibles que  l’artiste travaille avec ce noir qu’il affectionne tant. Pierre Soulages crée des transparences, des contrastes, des formes, des couleurs…  Pour lui, l’œuvre est finalement achevée lorsqu’elle forme une unité vivante et intense à regarder.